Rachat ou renégociation de crédit immobilier : comment choisir ?

Depuis quelques années, les taux de crédit pour les prêts immobiliers sont très bas et la concurrence est rude. Ainsi, c’est la période idéale pour contracter un prêt immobilier et bénéficier de taux exceptionnels. Mais lorsqu’on a déjà un emprunt immobilier en cours, il n’est pas possible d’en prendre un autre. La solution dans ces cas-là, c’est de recourir à un rachat de crédit ou de demander une renégociation du crédit en cours. L’une de ses solutions peut s’avérer plus avantageuse que l’autre, et on hésite souvent. Alors, comment choisir ?

En gardant à l’esprit son profil emprunteur

Connaître et garder à l’esprit son profil emprunteur actuel est indispensable pour choisir entre le rachat de crédit et la renégociation de crédit, la solution qui convient le mieux. Lorsque par exemple on a dépassé le premier trimestre de la durée de paiement, on a pratiquement payé la totalité du taux d’intérêt et un rachat peut alors ne pas être la meilleure solution. De même, il peut être difficile d’obtenir un rachat de crédit ou de se voir accorder des conditions plus avantageuses grâce à une renégociation de crédit. Pour savoir quelle pourrait être la meilleure option pour vous, il faut connaître son profil et utiliser les outils que l’on a à sa disposition tels que ceux proposés par le site Financer.com par exemple.

Les simulateurs en ligne et les conseillers financiers sont quelques-uns de ces moyens. En fonction de votre profil, les gains remportés pour une renégociation peuvent s’avérer plus avantageux que ceux remportés pour un rachat de crédit, et vice versa. Il faut donc bien réfléchir avant d’opter pour le rachat de crédit immobilier ou la renégociation.

En comparant les avantages et les inconvénients de chaque solution

Comparer les avantages et les inconvénients de deux options permet de déterminer laquelle est la meilleure. Le rachat de crédit peut s’avérer plus avantageux pour réduire ses mensualités et acquérir une nouvelle capacité d’emprunt. Mais la renégociation de crédit offre une grande simplicité. En effet, alors que pour un rachat, il faudra chercher un organisme financier qui accepte de financer le rachat, négocier les taux, faire établir le dossier, mettre en place des procédures administratives pour la mutation, la renégociation n’exige rien de tout cela.

Le rachat de crédit permet de bénéficier de taux beaucoup plus importants, car l’organisme financier est souvent prêt à faire de grandes concessions pour vous débaucher. Votre banque actuelle par contre a déjà un contrat avec vous, et n’aura aucune envie de changer les termes du contrat à ses propres dépens. Mais pour un rachat, les frais que vous engagerez seront beaucoup plus importants, car les procédures sont longues et votre organisme financier actuel vous fera payer des indemnités pour le remboursement anticipé de votre emprunt. Pour une renégociation par contre, il faudra juste payer des frais de dossier et se faire signer un avenant au contrat précédent. L’assurance, la caution ou l’hypothèque, la garantie, etc. ne devront pas être déplacés, ce qui contribue à simplifier la démarche. Il faut donc tenir compte des frais à engager, des démarches à mener, et des gains à remporter avec chacune des deux solutions. Mais ce ne sont pas là les seuls facteurs à prendre en compte.

En faisant jouer la concurrence

Comme nous l’avons dit plus haut, votre banque ou votre organisme financier ne sera pas très ouvert à la possibilité d’une renégociation de votre contrat de prêt. Le fait qu’il y ait un contrat entre vous est une garantie pour elle. Elle sait que vous ne pouvez pas la forcer à renégocier le contrat, et qu’un rachat de crédit nécessitera de gros frais. Elle n’hésitera donc pas à refuser de renégocier. Mais en faisant jouer la concurrence, vous arrivez à la convaincre et à obtenir des taux beaucoup plus avantageux. Ainsi, pour votre rendez-vous avec le conseiller financier, il est préférable que vous vous munissiez d’autres offres de rachat. Ces offres vous permettront de lui montrer qu’il peut éventuellement vous perdre, et vous donnera du poids pour les négociations. Il ne faut cependant pas espérer que le taux serait plus bas que celui d’un rachat. Pour le rachat de crédit également, faire jouer la concurrence, comparer les taux et les options, et utiliser ces informations pour les négociations permet de choisir l’option la plus avantageuse.

Show Buttons
Hide Buttons