Comment évaluer sa capacité d’emprunt ?

Pour financer certains projets tels que l’achat d’un bien immobilier, la rénovation d’un logement, ou l’achat d’un véhicule, il arrive souvent que l’on doive demander un prêt. L’obtention d’un prêt dépend de certains critères et les banques accordent une attention particulière au respect de ceux-ci. Ainsi, avant de faire une demande d’emprunt auprès d’un organisme financier, il est important d’évaluer sa capacité d’emprunt. Cette évaluation peut être délicate, mais il existe des moyens pour obtenir des résultats et bénéficier d’avantages non négligeables.

Pourquoi évaluer sa capacité d’emprunt ?

Les organismes d’emprunts tels que les banques tiennent compte du taux d’endettement d’un candidat à l’emprunt avant de lui accorder un crédit. Généralement, le taux d’endettement d’une personne ne dépasse pas le tiers de ses revenus mensuels. Mais il existe des cas exceptionnels où le taux d’endettement admis par un organisme financier pour une personne soit de 40 % au lieu des 33 % habituels. Il faut évidemment pour cela que certaines conditions telles que des revenus fixes et élevés soient remplies.

Pour évaluer sa capacité d’emprunt, on tient compte du taux d’endettement habituellement consenti pour un candidat. Évaluer sa capacité d’emprunt permet de calculer le montant de ce taux d’endettement et d’établir un plan de financement convaincant pour la banque. Si un candidat inclut dans son dossier de demande de prêt un plan de financement détaillé avec des mensualités n’excédant pas son taux d’endettement, il montre à la banque son sérieux et a plus de chances d’obtenir gain de cause. En outre, il s’assure qu’après son emprunt, il ne se retrouvera pas dans une situation de surendettement. Il est plus sûr de lui et gère bien son revenu mensuel.

Quels éléments prendre en compte pour évaluer sa capacité d’emprunt ?

Pour évaluer sa capacité d’emprunt, un candidat doit tenir compte de son revenu mensuel, de son taux d’endettement, et de ses charges mensuelles. Ainsi, s’il a comme revenu mensuel des rentes, un salaire, et/ou des revenus locatifs, il doit faire la somme de tous ces revenus ; ce montant lui permettra de déterminer son taux d’endettement possible. Mais il faut savoir que le taux d’endettement prend en compte tous les crédits en cours pour une personne. Si par exemple, le candidat a déjà un emprunt dont il doit payer les mensualités, il faudra qu’il retire le pourcentage total de ces mensualités de celui de son taux d’endettement afin de savoir quelle mensualité il peut encore ajouter et donc son taux d’endettement restant.

Les charges mensuelles représentent toutes les charges dont le candidat doit s’acquitter chaque mois. On compte ainsi les loyers, les différentes factures, les frais d’alimentation, de soins éventuels, de déplacement (essence, diesel, visites techniques, etc.), et les imprévus. Il faut alors calculer tous ces frais et ajouter une marge de 10 % pour d’autres frais supplémentaires.

Comment calculer sa capacité d’emprunt ?

Il existe plusieurs méthodes pour évaluer sa capacité d’emprunt. Plusieurs outils tels qu’une calculette de prêt immobilier permettent de faire les calculs rapidement en entrant les données demandées. Il est possible de calculer son taux d’endettement et de déterminer le montant mensuel auquel il correspond pour faire cette évaluation. Mais il faudra en plus tenir compte de la durée de paiement du crédit. Si cette durée est de 20 ans, il faudra multiplier le montant correspondant au taux d’endettement par 20 pour savoir quel montant l’on peut emprunter. Si l’on a déjà un crédit en cours, le taux d’endettement à prendre en compte, est le taux d’endettement restant en non le taux d’endettement total.

Il est également possible de multiplier le montant total des charges mensuelles par 100 et de diviser par le montant total des revenus du ménage. On obtiendra alors le montant des mensualités dont on peut s’acquitter. Il faudra aussi multiplier ce montant par la durée de remboursement du crédit pour savoir quelle somme l’on peut demander à l’emprunteur. Il faudra faire preuve de vigilance pour le calcul des charges total.

Il est important de prendre en compte dans le calcul de charges mensuelles, les frais qui pourront s’additionner après l’emprunt. Il peut s’agir du montant des impôts, des frais de travaux, du financement des études d’un enfant, etc.

De nombreux arguments justifient la volonté d’évaluer sa capacité d’emprunt avant de faire une demande de prêt. Les informations ci-dessus vous permettent de faire cette évaluation sans difficulté.

Show Buttons
Hide Buttons