Conseils pour investir dans les murs de boutiques

Trouver un local pour débuter son commerce est souvent difficile. Les commerçants sont tenus de se pencher sur certains points pour la réussite de leurs affaires. C’est pour cette raison qu’ils doivent prendre certaines précautions avant d’investir dans l’immobilier.

Des astuces pratiques pour choisir un mur de boutique

Pour la bonne marche d’une future activité, le commerçant doit tenir compte de certains facteurs dans la recherche d’un local commercial. Le quartier doit d’abord être dynamique. En effet, les endroits de grandes affluences sont parfaits pour obtenir un maximum de clients. Toutefois, l’emplacement doit assurer la rentabilité de l’échoppe. La boutique doit se situer au premier plan. Cela garantit une excellente visibilité auprès des passants.

A lire en complément : Tous nos conseils pour devenir locataire à Paris

Ensuite, le coût de la location de l’immeuble ne doit pas dépasser les 10% du chiffre d’affaires du commerce. Dans le cas contraire, il est conseillé de se tourner vers d’autres bâtiments. Le commerçant doit toujours étudier les clauses du contrat de location avant d’apposer sa signature.

La validité du bail doit se situer entre 3 à 9 ans. Ce document devrait contenir les conditions qui régissent les loyers impayés. D’ailleurs, le locataire peut demander une franchise de loyer s’il effectue des travaux de rénovation. Consultez un exemple de service d’estimation des locaux commerciaux sur http://www.perfia.fr/glossaire/franchise-de-loyer.

A découvrir également : Combien coûte la construction d'une maison ?

Les avantages d’investir dans les murs de boutique

Louer un local commercial est bénéfique pour les commerçants sur plusieurs points. Si le mur de boutique est bien placé, il garantit un retour de l’investissement initial. La devanture de l’immeuble doit inciter les gens à pénétrer dans l’espace de vente.

Le coût du loyer est allégé si le locataire règle les charges de copropriété, d’entretien ou encore d’aménagement. Toutefois, le propriétaire s’occupe des gros travaux de rénovation en cas d’inexistence d’accord au préalable.

En outre, la loi protège les commerçants. Le législateur est conscient des risques qui entourent le métier. Par exemple, Il est moins strict avec ces derniers en cas de loyer non payé. L’autorité publique a même intégré la possibilité de renouveler le bail si l’affaire est rentable.

Show Buttons
Hide Buttons