Dégât des eaux, comment bien se protéger ?

Une maison n’est pas à l’abri d’un incident majeur qui pourrait altérer considérablement sa structure, sa solidité et sa sûreté. De fait, un sinistre est bien vite arrivé. Peu importe sa nature, ce sinistre plongera l’occupant ou le propriétaire de ladite maison dans une situation bien désagréable.

C’est notamment le cas des dégâts causés par les eaux. Si vous en avez déjà fait l’expérience, vous savez certainement qu’ils sont bien difficiles à gérer, sans parler du coût lié aux réparations. Quelle est leur origine ? Comment s’en protéger ? Nous vous en disons un peu plus.

A lire aussi : Assurance emprunteur : quelles sont les modalités pour économiser ?

Qu’est-ce qui peut être à l’origine de dégâts liés à l’eau ?

En France comme partout ailleurs, les dégâts liés aux eaux font partie des sinistres les plus dangereux. Très dévastateurs, ceux-ci ont plusieurs origines. Les dégâts d’eaux peuvent prendre naissance :

  • dans la partie privative où se trouve le dommage
  • dans les parties privatives d’un logement voisin
  • dans les parties communes (à deux ou plusieurs propriétaires)

Ils peuvent aussi provenir d’une fuite d’eau, d’une baignoire qui déborde ou encore d’une canalisation qui a fini par lâcher.

A lire également : Assurance emprunteur : pourquoi changer ?

Heureusement, être victime d’un dégât des eaux ne signifie pas forcément tout perdre. Il suffit de savoir quoi faire.

Identifier la cause du dégât

Avant toute opération, il est nécessaire de savoir quelle est la cause du dégât des eaux. De fait, il est important de déterminer d’où vient l’eau qui occasionne les dommages afin :

  • d’éviter la persistance du trouble
  • de retrouver une ambiance saine dans le logement ou les parties communes sinistrées
  • de pouvoir faire les travaux nécessaires
  • de déterminer les responsabilités
  • d’obtenir une indemnisation dans le cadre de la déclaration du sinistre auprès de sa compagnie d’assurance

Bien sûr, dans ce dernier cas, il faudrait avoir pris soin de bien choisir l’assurance de sa maison, et de bien sélectionner les garanties dont on pourrait avoir besoin. Après avoir identifié la cause des dégâts, il vous sera plus facile de les gérer.

dégât des eaux

Comment se protéger des dégâts des eaux ?

En cas de dégât des eaux, il faut garder la tête froide et réagir promptement et efficacement à cet incident domestique. Voici comment procéder.

Contactez vos voisins et trouvez la fuite

En cas de constatation d’un dégât des eaux, il est indispensable de contacter vos voisins le plus rapidement possible. Que vous soyez sur place ou représenté par un proche, localisez au plus vite la fuite d’eau pour la contenir. Faites aussi rapidement appel à un plombier au besoin.

Évacuez votre maison et aérez-la

Afin d’éviter l’amplification et la propagation des dégâts, mettez vos biens fragiles à l’abri de l’eau. Les documents, les tapis et les appareils électroniques ne supporteront pas une exposition prolongée à l’eau. Essayez ensuite d’évacuer le plus d’eau possible. Si vous n’avez pas de matériel adéquat, utilisez les moyens de bord comme les seaux et les serpillières.

Si les dégâts sont importants, vous devrez utiliser une pompe. Dans ce cas, vous devrez vous adresser aux pompiers ou à des professionnels. Après évacuation de l’eau, aérez votre logement. De cette façon, l’eau ne s’infiltrera pas trop profondément dans le sol et dans les murs.

Vous éviterez ainsi les moisissures et les mauvaises odeurs. D’ailleurs, les travaux de rénovation (la peinture des murs par exemple) ne se feront que sur des surfaces bien sèches.

Établissez les responsabilités avec vos voisins

Détecter la provenance exacte d’une fuite d’eau peut s’avérer difficile. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Le recours au professionnel vous permettra de situer clairement les responsabilités et de savoir ce que vous pourrez attendre de votre assureur. Si la fuite provient de votre logement, vous êtes entièrement responsable. Par contre, si elle provient de l’habitation d’un voisin, celui-ci est responsable ; il faut alors espérer qu’il soit présent. Autrement, vous pourrez toujours essayer de couper l’eau depuis l’extérieur. Au pire, appelez les pompiers.

Dressez un constat de dégât des eaux

Avant toute autre procédure, relisez bien votre contrat d’assurance pour être sûr de respecter toutes les clauses. Consultez les dispositions du contrat pour savoir quels sont les frais qui seront pris en charge. Vous devrez ensuite remplir un constat amiable « Dégât des eaux » qui vous aura été fourni par votre assurance. Sur le formulaire figureront certaines mentions obligatoires. Ce sont entre autres :

  • les causes du sinistre et la nature des dommages
  • l’identification des parties concernées et de leur assurance
  • l’adresse et le numéro de contrat de l’assureur de la copropriété ou du propriétaire

Après avoir rempli le formulaire, vous l’enverrez à l’assureur dans les 5 jours ouvrables suivant le sinistre.

réparation fuite

Déclarez le sinistre auprès de votre assureur

Une fois le constat amiable « Dégât des eaux » envoyé à votre assureur, vous devrez réunir d’autres documents. Tous les justificatifs qui prouvent que vous êtes le propriétaire des biens endommagés par le sinistre devront être fournis. Ces justificatifs sont les preuves irréfutables des dommages et étofferont votre dossier. Après avoir reçu ces justificatifs, votre assureur va demander à un expert de venir constater les dégâts chez vous. Les responsabilités seront ensuite établies.

Une lettre d’acceptation détaillant le montant de l’indemnisation qui vous est accordée vous sera envoyée par votre assureur. Attention : une garantie dégâts des eaux couvre seulement les dommages directement causés par le sinistre. Votre assurance ne prendra pas en charge les réparations des équipements à l’origine du sinistre.

Établissez un devis des travaux de réfection

Vous devrez transmettre à votre assureur un devis pour qu’il calcule au plus juste votre remboursement. Il se peut qu’il vous demande les justificatifs de réalisation des travaux. Vous pouvez vous tourner vers un expert de l’assurance qui vous aidera à établir le montant des travaux à réaliser.

Les travaux à effectuer après un dégât des eaux peuvent se faire en deux temps. Certains nécessitent d’être effectués tout de suite après la constatation du sinistre. Ces travaux ne sont pas pris en charge par l’assurance. Dans un second temps, vous entreprendrez des réfections plus importantes. Cependant, évitez de le faire avant le passage de l’expert. Vous pouvez aussi recourir aux services d’une entreprise que vous aura proposée votre assureur. Dans ce cas, vous n’aurez pas à payer, mais vous n’obtiendrez pas non plus de remboursement ; l’assureur échangera directement avec l’entreprise.

Peu importe le type de sinistre qui peut toucher votre habitation, vous devez disposer d’une assurance habitation. Si elle est facultative pour le propriétaire d’un logement, la souscription à cette assurance est par contre une obligation pour un locataire qui se veut prudent.

Show Buttons
Hide Buttons