A quoi sert l’impression 3D dans l’immobiler ?

Les nouvelles technologies poussent les barrières et les limites sont repoussées. Si l’ère technologique profite à certains domaines, le secteur immobilier en jouit aussi. Faute de temps, la construction peut s’effectuer aujourd’hui via l’impression 3D.

Des travaux qui peuvent vous prendre des mois seront terminés en quelques jours seulement avec l’impression 3D. Cette innovation à taille réelle trace ainsi l’avenir de l’immobilier.

A lire également : Les avantages de passer par un courtier pour un prêt immobilier

Fonctionnement sur l’immobilier

L’impression 3D est peu commune dans le secteur immobilier surtout lorsqu’il est question d’ériger des constructions d’une certaine ampleur. Mais pour comprendre mieux cette technologie, il faut surtout se focaliser sur son fonctionnement.

Appliquée à l’immobilier, l’impression 3D, en termes simples, imprime des constructions en relief, de taille réelle sur un terrain constructible. C’est-à-dire que le résultat n’est pas complètement plat et que l’on obtient un objet avec du volume. Si les modèles les plus connus sont de taille minime, récemment l’impression 3D arrive à fabriquer un logement entier.

A lire en complément : Quand faire appel à une agence immobilière ?

Le fonctionnement est assez simple car on intègre le plan de l’objet dans l’ordinateur, ce dernier étant connecté à l’imprimante. La machine va par la suite imprimer couche par couche et ne s’arrête qu’une fois la forme obtenue.

Via une decoupe laser en ligne, les formes sont précises et ne présentes aucun défaut. Les matériaux utilisés sont variables en fonction de l’objet et de la robustesse que l’on veut obtenir. Un détail qui fait simplement la différence : la taille de la machine en ce qui concerne l’immobilier. Etant donné l’étendu des travaux, il faut que l’imprimante soit adaptée aux résultats attendus.

Contrairement aux idées reçues, l’imprimante géante ne conçoit pas une maison entière. Elle imprime une par une les pièces dans les usines. Celles-ci sont par la suite assemblées sur terrain pour obtenir une maison. Le principe est le même que pour les jeux de légo pour faire simple.

Une maison grandeur nature

L’impression 3D, dans sa version gargantuesque, est ainsi conçue pour fabriquer des pièces géantes. Ces pièces, depuis un modèle inséré dans l’ordinateur, sont imprimées de façon à ce que les volumes et les dimensions soient respectés.

La machine est programmée pour imprimer des objets à tailles spécifiques. L’impression se fait par ajout de couches de matière pour donner forme à des objets spécifiques. Les pièces sont par la suite assemblées pour la construction.

Sur le plan économique et technologique, l’impression 3D occupent déjà une place importante sur le marché. En effet, elle permet de vendre des maisons en kit. Reste ensuite à ce que le propriétaire fasse des assemblages pour enfin obtenir une construction sur terrain. D’autant plus que cela permet d’avoir des constructions entièrement personnalisées.

Les atouts majeurs de l’impression 3D

La vitesse de construction est plus rapide comparée à une construction classique. Celle-ci demandant plusieurs étapes avant la finalisation du projet. Car notons que pour cette imprimante, 24 h suffisent pour fabriquer la structure béton de la maison. Ainsi, une maison qui demande des mois de travaux se réduira à quelques jours de labeur via l’impression 3D.

Contrairement à une construction classique, l’impression 3D demande une main d’œuvre moindre. Et sur le plan financier, les gains sont loin d’être négligeables autant pour les promoteurs que pour les propriétaires. Les principaux travaux étant effectués par la machine, le propriétaire n’est pas contraint de passer par d’autres alternatives et intervenants. D’autant plus qu’avec une fabrication en usine, le travail à la chaine permet d’obtenir plus de produits en un mois qu’un constructeur peut effectuer selon le schéma classique de la construction.

Dotée d’une intelligence artificielle, l’imprimante 3D est en mesure de réaliser des constructions complexes. Avec une création automatique, la marge d’erreur est très mince. La garantie est certainement au rendez-vous.

La machine ne se base que sur un plan. Elle exécute la tâche selon le plan indiqué et ne modifie aucunement la réalisation en cours de fabrication. D’une certaine manière, cela permet de moderniser les procédés de création.

S’ajoute à tout cela une facilité aussi bien dans le processus de fabrication que de la construction en question. Et cela engendre des dépenses moins conséquentes. Car avec une impression 3D, on réduit de 60 % les matériaux, de 80% le travail et de 70% le temps. Reste ainsi une marge importante sur tous les plans.

La solidité des structures

En ce qui concerne la solidité des structures, les idées divergent. Si l’impression 3D reste une innovation de taille, certains constructeurs restent perplexes sur la qualité. Bien que la machine reste un atout majeur dans la construction, elle ne remplace pas pour autant les mains d’œuvres de certains ouvriers.

Toutefois, elle est de plus en plus privilégiée par les promoteurs car revenant à moindre cout. Outre la problématique de sa taille gigantesque, l’impression 3D arrive cependant à occuper une bonne place dans le secteur immobilier.

Show Buttons
Hide Buttons