Comment donner une caution ?

La caution, que certains appellent garant , est souvent sujette à l’interprétation ou à la confusion de la part des propriétaires. Ce fichier comprend les éléments que chaque locateur particulier devrait connaître avant de louer son logement.

Quelle est la caution ?

Le dépôt est une garantie de paiementpaiement du loyer et des redevances mais aussi qu’un propriétaire a le droit de demander au locataire entrant. Il s’agit du des coûts de remise en état des logements dégradés. La caution est donc la personne ou l’organisation qui s’engage auprès du bailleur à assumer les obligations de paiement du locataire si le locataire n’était plus en mesure de le faire.

A lire également : Comment calculer le prix au m2 d'une maison avec terrain ?

Dépôt, garant, dépôt de garantie… quel est le bon terme à utiliser ?

Le cautionnement ne doit pas être confondu avec le dépôt de garantie . La caution est une personne (physique ou morale) tandis que le dépôt de garantie est une somme d’argent. Pourtant, dans un langage courant, le dépôt de garantie est communément appelé « caution » par contraction de la « somme d’argent versée par le locataire à titre de caution contre les dommages commis ». Le terme « garant » est également utilisé par contraction puisque la caution « garantit le paiement du loyer et des charges ».

Qui peut être sous caution ?

Les locataires demandent le plus souvent à un membre de leur famille ou à un ami d’être sous caution alors qu’ils ignorent souvent leur engagement. Une banque, un employeur ou une organisation peuvent également garantir le paiement, le plus souvent pendant les 3 premières années du bail. Un propriétaire peut accepter ou refuser le dépôt proposé par le locataire. Il ne peut cependant refuser parce que la caution proposée n’a pas la nationalité française ou parce qu’elle ne vit pas en France métropolitaine.

Lire également : Où se procurer un contrat de location ?

L’ acompte est-il obligatoire ?

Le propriétaire a le droit de demander un cautionnement, mais ce n’est pas une obligation. Il est toutefois rare que les donateurs autorisés à bénéficier de cette garantie de paiement ne le fassent pas.

Non seulement le dépôt de garantie n’est pas obligatoire, mais il est même interdit lorsque le propriétaire a déjà souscrit une assurance garantissant le paiement du loyer et des frais, qu’il s’agisse de GRL ou d’assurance loyer impayé. Avec la nouvelle loi ALUR, le propriétaire qui opte pour la garantie de loyer universel ne pourra pas non plus demander un dépôt, sauf dans le cas d’un étudiant qui ne gagne pas encore sa vie.

Qu’ est-ce que l’engagement représente pour la personne qui est cautionnement et quelles peuvent être les conséquences ?

L’ engagement pris par la personne (physique ou morale) qui est cautionnement n’est pas négligeable et peut même avoir des conséquences. La personne qui accepte de détenir une garantie pour un locataire accepte que le propriétaire lui paie les dettes de loyer du locataire . Il peut s’agir d’un mois de loyer, ou de plusieurs mois auxquels les frais de justice peuvent être ajoutés en cas de procédure, mais aussi les frais qui en découlent en cas de travaux de rénovation du logement.

Aussi, afin de rembourser les dettes du locataire, le propriétaire peut être tenu de demander la saisie des biens personnels de la caution, de son revenuet même de son logement s’il en est propriétaire. En outre, le cautionnement ne se termine avec le décès de la caution (personne physique) que si cela est expressément prévu dans l’acte. Si cela n’a pas été prévu, l’engagement est automatiquement transmis aux héritiers de la caution qui n’avaient probablement pas connaissance de l’existence de cette entreprise.

Compte tenu de l’engagement du garant, une copie du bail doit être remise au garant. Il doit également remplir et signer un lien.

Quel est le lien ?

L’acte decautionnement ou de cautionnement est un document très complet, respectant un certain formalisme. L’absence d’une seule des indications obligatoires suffit à entraîner la nullité de l’acte de cautionnement et, par conséquent, l’absence d’engagement de la part de la caution.

Il doit être écrit et contiennent des mentions manuscrites de la main de la caution. Il indique le montant du loyer et les conditions de sa révision telles qu’énoncées dans le bail, une déclaration dans laquelle la caution déclare avoir connaissance de la nature et de l’étendue de son engagement. L’acte de caution comprend également la reproduction exacte du paragraphe 1 de l’article 22 de la loi du 6 juillet 1989.

Existe-t-il différentes formes de caution ?

Il existe deux types de cautionnement : le cautionnement unique et le lien conjoint .

Dans le cas d’un simple dépôt, le bailleur doit d’abord se retourner contre son locataire qui ne remplirait plus ses obligations et qui a procédé à la saisie et à la vente des biens du locataire. Si les poursuites échouent ou si le locataire s’est avéré insolvabilité, le locataire peut, en dernier recours, se retourner contre la caution. C’est pourquoi on dit que la simple caution jouit d’un « avantage de discussion » qui peut obliger le bailleur à s’adresser avant tout au locataire.

Dans le cas d’un dépôt de garantie conjoint, la caution ne bénéficie plus de cet « avantage de discussion » et le bailleur peut l’aborder directement dès le premier impayé, avant même de contacter le locataire. C’est la forme la plus courante de mise en liberté sous caution.

Y a-t-il des limites à la caution ?

Lorsque le montant maximal de la garantie est spécifié (ex : 25 000 EUR sur 3 ans), le dépôt ne peut pas être appliqué pour un montant supérieur au montant indiqué (principal, intérêts, frais et faux frais). Et si aucun montant maximal n’est mentionné, l’engagement est illimité.

Qu’ est-ce qui peut mettre fin à l’engagement de la caution ?

Si l’obligation prévoit un engagement à durée déterminée, dans ce cas, l’engagement prend fin à la durée prévue. Si la durée de l’engagement n’est pas mentionnée dans l’acte de cautionnement, la caution peut résilier son engagement à tout moment par lettre recommandée avec avis de réception.

Toutefois, elle demeure responsable des dettes locatives jusqu’à ce que le expiration du bail du locataire pour lequel il a garant. « Résiliation du bail » désigne la résiliation et/ou le renouvellement du bail.

Par exemple, un cautionnement est signé le 21 janvier 2014 pour un bail de 3 ans renouvelable par un renouvellement tacite qui entre également en vigueur le 21 janvier 2014. La caution met fin à son engagement par lettre recommandée avec accusé de réception le 1er juillet 2015. Il demeure tenu de payer les dettes de location jusqu’à ce que le bail soit renouvelé automatiquement le 21 janvier 2017, à moins que le bail ne soit résilié entre le 1er juillet 2015 et le 21 janvier 2017. Dans ce cas, il demeure engagé contractuellement jusqu’à la date de résiliation du bail.

Show Buttons
Hide Buttons